Certaines ethnies de Cote d’Ivoire n’ont plus de liberté

Gratuit
Recevez toutes nos informations et actualités par Email.

Entrez votre adresse email:

Elles ont voulu manifester ce matin pour soutenir le président démocratiquement élu, le Dr Alassane Dramane Ouattara. Mais elles n’iront pas au bout de leur projet. Alors qu’elles s’y attendaient le moins, un Vvéhicule de type 4X4 des FDS s’invite sur leur trajectoir et fait tonner son canon en direction des femmes  aux mains nues.

Six d’entre elles s’écoulent, certaines les bras à moitié coupés, d’autres la tête ou le cou éclaté. Sur le champ ces six femmes rendont l’âmes. Dans la foulée, les bléssés ne se comptent pas. C’est la débandade aussi bien au sein des manifestants que le véhicule qui a pris la fuite après avoir commis cette forfaiture. Deux autres personnes succombéront de leur blessure quelques heures plus tard. Les corps ont été tranférés à l’hôpital Houphouët Boigny d’Abobo.

Les faits qui se sont déroulés ce jeudi matin aux environs de 10heures a mis le quartier Banco et toute la commune d’Abobo en émoi. Des jeunes gens sont sortis à la suite de ce drame pour manifester leur colère et promettre de venger leurs mères, leurs soeurs et leurs épouses. Des hélicoptères de l’Onuci et de la Licorne ont survolé une heure plus tard la zone du drame pour faire certainement un contast. Mais la population attend de ces forces impartiales qu’elles leur protègent. www.informateur.net

  • »
  • »
  • »
  • »
  • »
  • »
  • »
  • »
  • »
  • »
  • »
  • »
  • »
  • »
  • »
  • »
  • »
  • »
  • »
  • »
  • »
  • »
  • »

Laisser un commentaire

Vous pouvez utiliser ces tags XHTML: <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <blockquote cite=""> <code> <em> <strong>